Molenzorg
Carnières (Morlanwelz), Henegouwen
<p>Moulin de Carnières<br />Moulin aux Ecorces<br />Moulin à Scorces</p>
Foto: Robert Van Ryckeghem, 10.08.2008
Naam

Moulin de Carnières
Moulin aux Ecorces
Moulin à Scorces

Ligging Rue du Moulin 26
7141 Carnières (Morlanwelz)

op aftakking van de Hene (Haine)


toon op kaart
Geo positie 50.442150, 4.259393
Eigenaar De Jonghe-Brismée Jean-Marie
Gebouwd 1791
Type Bovenslag watermolen
Functie Korenmolen
Kenmerken Maalde ook notenbolster
Gevlucht/Rad Bovenslagrad (verwijderd)
Inrichting Drie steenkoppels (verwijderd).
Toestand Gerenoveerd als woning, rad verwijderd. Molenonderdelen als decorstukken in de tuin.
Bescherming ---,
Niet beschermd
Molenaar Geen
Openingstijden Enkel het molengedeelte op aanvraag

Beschrijving / geschiedenis

Voormalige watermolen op de Hene (Haine), met destijds drie maalstoelen. Er werd ook notenbolster gemalen.
Kadastrale atlas P.-C. Popp (ca. 1860): Sectie B 67 Misson Emile et Delphine, propriétaires, Piéton.
Het aanpalend woonhuis werd sinds 1984 bewoond door het echtpaar De Jonghe-Brismée. Veel molenonderdelen liggen opgesteld in de tuin als decoratie!
Alhoewel de site niet beschermd is, is het toch opgenomen in de inventaris "Le patriomoine monumental de Belgique".

Lieven DENEWET & Aimé SMEYERS

----------------------

Le Moulin de Carnières, Moulin aux Ecorces ou à Scorces est un moulin à eau sur le cours de la Haine (rive gauche), dans la Rue du Moulin 13, pratiquement à l'hauteur du centre de Carnières. En contrebas de la colline du Pairois. Figuré sur le plan parcellaire de Popp. Mise en vente des grandes meules en 1981. Le site laisse encore deviner la retenue d'eau. Destiné à broyer le brou de noix (d'où son nom) dont on tirait une couleur brune employé dans les tanneries ou dans la peinture du bois. Devint ensuite un moulin à farine. Restauré par Jean-Marie Dejongh qui l'habite.

Ce moulin fut construit en 1791, date gravée sur le linteau de la porte d'entrée principale. Il est cité en cet année comme "bâtiment à cinq places et d'un bonnier 70 verges de terre". La partie de droite, vaste pièce carrée actuellement transformée en immense living, abritait le moulin. Une retenue d'eau établie grâce à la Haine toute proche et qualifiée d'étang faisait tourner une roue située dans la cave du moulin. L'eau traversait la construction et retrouvait la Haine quelques dizaines de mètres plus loin. Le moulin comptait trois paires de meules. A l'origine il était destiné à broyer le brou de noix.

Les initiales j.j.o. gravées sur le linteau de la porte d'entrée font penser qu'un membre de la famille Ottelet fit construire le moulin. En 1860 Emile et Delphine Misson de Piéton possèdent le moulin.
Vers 1870, Alexandre Bogneaux, fils de Xavier et d'Eugenie Ottelet y naquit. Plus tard, il rachètera le moulin où il avait passé son enfance. Le moulin devint donc propriété de la famille Brogneaux.
Désaffecté vers 1924, il fut loué plusieurs fois puis vendu en 1978 à Monsieur Amoroso qui le fit transformer. En 1981, les anciennes meules devant le bâtiment furent mises en vente. Monsieur en madame De Jonghe-Brismée sont devenus propriétaires depuis 1984.

Une retenue d'eau se trouvait juste en amont du moulin, résultat probable de la création d'un barrage en travers du vallon.

Trois volumes bâtis se succèdent actuellement sur le site. Ils sont alignés selon un axe perpendiculaire au sens du cours d'eau et de la vallée et pourraient signaler de cette manière l'assiette du barrage.

Le premier volume (en partant de la droite) s'appuie contre le cours de la rivière. Construit sur un plan rectangulaire, il développe quatre travées ouverte sur la cour du moulin et présente son pignon du côté du cours d'eau. Ce premier volume correspond au moulin proprement dit et comporte deux niveaux: rez-de-chaussée et un étage assez bas. Il est éclairé, selon l'ordre des travées, sauf celle qui jouxtait directement  la roue, par des baies sous arc de brique en plein cintre. Les baies de l'étage se rapprochent d la forme des baies en demi-lune , avec appui en pierre bleue.

Vers la gauche du moulin, le corps de logis présente un volume plus large, plus haut et probablement plus ancien, à tout le moins en ce qui concerne son soubassement. Ce dernier est composé de moellons de grès.
Les baies sont encadrées de blocs de pierre bleue soigneusement ciselés: dés de pierre sur les angles, soit sur l'appui et sous le linteau, et montants monolithiques posés en délit.

Un troisième volume bâti, de moindre hauteur, s'inscrit encore à la gauche de ce corps de logis et joint directement la voirie. Une porte est percée à l'étage du pignon et pourrait correspondre à un point de transbordement des marchandises, auquel cas, l'étage de cette partie aurait pu être directement relié au moulin proprement dit.

Des éléments métalliques provenant des anciens équipements du moulin sont disposés sur la pelouse qui occupe une partie de l'ancienne cour du moulin. On y reconnaît notamment l'axe de la roue à aubes et des rouages de transmission de force.

A.M. MARRE-MULS & Gérard BAVAY

 

<p>Moulin de Carnières<br />Moulin aux Ecorces<br />Moulin à Scorces</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem, 10.08.2008

<p>Moulin de Carnières<br />Moulin aux Ecorces<br />Moulin à Scorces</p>

Fragment van de Kadastrale Atlas van P.C. Popp, ca. 1860

<p>Moulin de Carnières<br />Moulin aux Ecorces<br />Moulin à Scorces</p>

Oude prentkaart (Nels)

<p>Moulin de Carnières<br />Moulin aux Ecorces<br />Moulin à Scorces</p>

Oude prentkaart (Phototypie Marcovici, Bruxelles; ed. G. Deltour, ca. 1910)

<p>Moulin de Carnières<br />Moulin aux Ecorces<br />Moulin à Scorces</p>

Oude prentkaart (coll. A. Smeyers, Alsemberg)

Literatuur

A.M. Marré-Muls, "Découvrons Carnières", Centre de Recherches et d'Education Culturelles de Carnières, 1982, p. 161-162.
Gérard Bavay, "Patrimoine et histoire des moulins en Hainaut - Inventaire descriptif", Mons, Hannonia, 2008(Analectes d'histoire du Hainaut, XI), p. p. 552-553.
"Moulins en Hainaut", Mons, Hannonia / Bruxelles, Crédit Communal, 1987, p. 312_313 (met oude prentkaart)Jules Dewert, "Les moulins du Hainaut. Les généralités", Charleroi, 1930;
Jacques Vandewattyne, "Inventaire des moulins du Hainaut: Arrondissement de Thuin - Arrondissement de Tournai", Hainaut-Tourisme, n° 118, sept. 1966, p. 178-180.
Le patrimoine monumental de la Belgique, t. 10, Arrondissement de Thuin, p. 627


Laatst bijgewerkt: dinsdag 12 augustus 2014
Stuur uw teksten over deze molen Stuur een (nieuwe) foto van deze molen  

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in databasezoek op provincieStuur een e-mail over molen <?=$naam?>, <?=$plaats?>homevorige paginaNaar Verdwenen Molens