Molenzorg
Trooz, Luik
<p>La Fenderie</p>
Foto: Jean Vivier, 2008
Naam

La Fenderie

Ligging Rue de la Fenderie 2
4870 Trooz

Bief du Vesdre


toon op kaart
Geo positie 50.571362, 5.690501
Gebouwd 1585 / 17de eeuw / 20ste eeuw
Type Turbine watermolen
Functie Elektriciteitsopwekking
Kenmerken Vroegere zinkmolen. Natuurstenen gebouw
Gevlucht/Rad Vroeger een bovenslagrad, thans een turbine
Inrichting Verwijderd
Toestand Gerenoveerd
Bescherming M: monument, DSG: dorps- en stadsgezicht,
04.05.1981
Molenaar Geen
Openingstijden Op aanvraag, tel. 04 351 85 91

Beschrijving / geschiedenis

De watermolen dreef vroeger  een "maka" aan voor de zinkwalserij ("laminoir de zinc"). Thans is er, iets verder, een kleine private electriciteitscentrale. La bief is de omleiding van het water van de Vesdre. Thans is de "Association Interrégion. de Guidance et de Santé" er gevestigd.

Will URSELMAN, Maastricht

La fenderie de Trooz est une usine qui fonctione durant près de quatre siècles. L'octroi permettant d'exploiter le cours d'eau date de 1585.
Vandermaelen écrit dans son "Dictionnaire géographique de la province de Liège" en 1831: "Le plus importante usine à canan a 2 ateliers, et sert à confectionner des fusils de calibre et de munition".
Aujourd'hui, le biez est canalisé et les vieux bâtiments de la fenderie primitive ont disparus.
Ils ont laissé la place à des bâtiments plus modernes qui furent occupés par les laminoirs de la fenderie.
On y travaillait le zinc.
En 1969, il fut décidé de mettre fin à leurs activités.

Lucien SIMON

Le manoir de la Fenderie, (17iéme siécle ) est un des témoins privilégiés de notre patrimoine architectural. Autrefois, ces bâtiments pour la plupart industriels étaient assez nombreux dans la vallée; utilisant l'énergie hydraulique, ils étaient situés le long de la riviére du Vesdre à proximité d'une véne en Wallon (déversoir en
français) qui alimentait un bief  (canal de dérivation amenant l'eau aux machines). Selon la région, ils se dénommaient, makas, fenderie, et/ou encore laminoirs. C'est à la fenderie que l'on scindait (Lat. scindere, fendre) les barres de métal en baguettes, matiére premiére notamment, pour des cloutiers, et les fabricants des fameux canons de fusil en «Damas» fleuron de l'armurerie liégeoise.
A propos du castel  de la Fenderie, Victor HUGO dira «dans un pli solitaire du vallon, un vieux château d'échevin avec ses tours carrées, ses hauts toits pointus et sa grande façade percées de quelques rares fenêtres, fier et modeste à la fois comme il convient à un édifice qui tient le milieu entre la chaumiére du paysan et le donjon du seigneur».

Le site classé de la fenderie a une valeur patrimoniale certaine. En effet, il est le témoin de ces infrastructures qui jalonnaient jadis la vallée. Profitant d'un coude de la riviére, on aménageait une vanne, créant ainsi une réserve d'eau qui alimentait un « bief ». Cette énergie ainsi détournée, actionnait le mécanisme de roues à eau, motrices de fouleries, en amont de Pepinster, de « makas », de « laminoirs - fenderies », en aval jusqu'à Chênée.
Ces activités de laminage, de fenderie, de clouterie, d'usines à canons de « Damas », à bout de souffle, ont cessé définitivement leurs activités au début de la seconde moitié du XXe siécle aprés quatre bonnes centaines d'années de savoir-faire, d'imagination, de résistance et d'adaptation aux multiples revers du marché, et d'un pénible labeur.

Aujourd'hui, le site de l'ancienne fenderie est heureusement classé: le castel de la Fenderie (rue de la Fenderie 5) comme monument et l'ensemble formé par le castel et les terrains environnants comme site.

<p>La Fenderie</p>

Foto Luc Delcour, 2002

<p>La Fenderie</p>

Foto Jean Vivier, 2008. Le Castel de la Fenderie

<p>La Fenderie</p>

Foto: Jean Vivier, 2008

<p>La Fenderie</p>

Foto: Jilou, 20.10.2009

<p>La Fenderie</p>

De sluis. Foto: Jilou, 20.10.2009

Literatuur

Marise Thomas, "D'vins les fonds de Forêt", Trooz, Trooz, patrimoine, culture, loisirs, 1999: Moulin Blendeff, Moulin Neuray, Moulin Sarolea, Moulin Ronde Terre en Moulin Noirivaux. Op de rivier de Magne, Prayon, Forêt.
Philippe Vander Maelen, "Dictionnaire géographique de la province de Liège", Bruxelles, 1831.
Henri Del Vaux de Fouron, "Dictionnaire géographique de la Province de Liège", Liège, Jeunehomme, 1841.
Charles Meerts, "Dictionnaire géographique et statistique du royaume de Belgique", Bruxelles, Vanderborght, 1845.
Hervé Hasquin e.a., "Commnunes de Belgique: dictionnaire d'histoire et de géographie administrative. Wallonie", 2 vol., Bruxelles, La Renaissance du livre, 1980-1983.
Herman Holemans, "Enquète auprès des communes de la Province de Liège", 1984.
Lucien Simon, "Moulins de chez nous", Dison, Fondation Adolphe Hardy, 1992, p. 174.


Laatst bijgewerkt: woensdag 25 januari 2017
Stuur uw teksten over deze molen Stuur een (nieuwe) foto van deze molen  

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in databasezoek op provincieStuur een e-mail over molen <?=$naam?>, <?=$plaats?>homevorige paginaNaar Verdwenen Molens