Molenzorg
Ath, Henegouwen
<p>Moulin de Tenre<br />Moulin de Béart<br />Moulin St. Martin</p>
Foto: Ignace Van der Kelen, 27.09.2009
Naam

Moulin de Tenre
Moulin de Béart
Moulin St. Martin

Ligging Chemin de Tenre
7800 Ath

op de Dender
kadasterperceel A605b


toon op kaart
Geo positie 50.652840, 3.788880
Eigenaar Stad Ath
Gebouwd Voor 1126 / voor 1286 / 1720 / 19de eeuw
Type Turbine watermolen
Functie Korenmolen
Kenmerken Dubbelmolen
Gevlucht/Rad Turbine
Inrichting Verwijderd
Toestand Wordt gerenoveerd en herbestemd
Bescherming ---,
Bescherming was gepland in 2003
Molenaar Geen
Openingstijden Nog te bepalen na de restauratie
Internet bron

Moulin de Tenre
Moulin de Béart
Moulin St. Martin

Beschrijving / geschiedenis

De "Moulin de Tenre" van Ath is een dubbelmolen op de Dender. De molennaam verwijst naar deze waterloop. De molen werd het eerst vermeld in 1126. In 1286 werd hij vernoemd in een huurovereenkomst tussen de abdij Saint-Martin uit Doornik (eigenaar van de molen en de aanpalende boerderij) en Jean Nousard, de huurder. Hij werd ook wel moulin de Béart of Baiart genoemd. Op deze plaats werd in 1286 ook een "tordoir" (oliemolen) vermeld.
Het oudste watermolengebouw, de "Moulin St. Martin" dateert van 1720. Een gevelsteen toont een medaillon met de afbeelding van de heilige St. Martin (die zijn mantel deelt) en dat bouwjaar. In 1798 werd de molen als nationaal goed verkocht.
In 1923 werd het oliemolengebouw op de andere oever vervangen door een bloemfabriek: het huidige gebouw met vijf bouwlagen en plat dak.
Vroeger waren de molens uitgerust met raderen die in de 19de eeuw door turbines werden vervangen. In de jaren 1990 werd het oude molengebouw getroffen door een brand. De verbrande resten werden weggehaald. De eigenaar, de stad Ath, heeft echter het gelukkig initiatief genomen het molencomplex te renoveren en een herbestemming te geven. Helaas wordt geen maalvaardige restauratie voorzien. En de geplande bescherming (2003) is nog niet uitgevoerd (zie bijlage).

Lieven DENEWET

---------------

Le Moulin de Tenre ou de Béart est celui dont on posséde la mention la lus ancienne (1126) à Ath. Située sur la Dendre en aval de la ville à la limite de Lanquesaint et d'Isières, il appartenait à l'abbaye Saint-Martin de Tournai. Il est toujours mentionné comme "moulin et tordoir" avec écluse et pont. Il est associé dans la réserve de la seigneurie de l'abbaye sise à Brantignies, à la ferme de ce nom. 

L'abbaye de Saint-Martin de Tournai acquit la terre de Brantignies vers 1126. Au 13e siècle, il est question de sa court ou ferme de Tenre (sur la Dendre), dont dépendait en 1259, le courtil à Baiart.

En cette année Watiers de Bilehet devint fermier de Tenre. Il fut sans doute en même temps meunier du moulin de Tenre qu'on appelait le moulin de Bayart, au 12e siycle, ou de Béart, forme qui se rencontre assez souvent dans la toponymie du Hainaut.

Mais ce n'est que dans le bail de neuf années donné à Jean Nousart, en mai 1286, qu'il est question, outre la ferme, du dortoir et du moulin de Béart, dit aussi le grand moulin: "Les moulins et le tordoir, les escluses et les pons doit il retenir de tout, sauf des gros membres, à savoir: arbres, meules, blocs, touriaus et "telière" (toile); et s'il arrive durant le bail, qu'il manque aux moulins, au tordoir ou aux ponts un des membres susdits l'abbaye les doit livrer en la pièce de terre devant les moulins et le fermier les doit faire mettre en oeuvre à ses frais. En cas de chômage des moulins le censier n'en rabattra rien de son fermage. Si, faute de "telière" (toile) les moulins cessent, le fermier doit le faire savoir à l'abbaye, et pour huit jours de chômage pour cette cause, après qu'il en a informé, il ne peut rien rebattre. Lorsque les membres susdits lui auront été livrés, le fermier les doit mettre en oeuvre par le conseil du maître charpentier de l'abbbaye, avec autant d'ouvriers que ce maître le jugera bon, le tout aux frais du fermier."

C'est dans un autre bail de janvier 1313 que l'on dit: "le tordoir, le moulin de béart, que on diist le grand moulin". Il est appelé, en 1604, "le moulin et tordoir", en 1721, "le moulin-tordoir".

En 1604, Jean Couvreur tient à cense la maison et cense de Tenre contenant environ 110 bonniers avec le moulin et tordoir, il rend par an 1200 livres tournois.

En 1769, on dit qu'il y a un moulin au grain et un autre à usage de tordoir. Le fermier de Tenre, meunier, était Jean-François Plamont.

Le moulin a été rebâti en 1720, comme l'indique un bas-relief dans la muraille extérieure représentant Saint-Martin partageant son manteau avec un pauvre.

Le bâtiment actuel, daté de 1720, présente deux niveaux en pierre calcaire de grand appareil et brique, partiellement cimentés et renforcés de harpes d'angle. En ce qui concerne la toiture, on notera les corbeaux de bois sous la bâtiére d'ardoises à coyau, avec lucarne monte-charge. Le tordoir, situé au-delà de la riviére, faisait pendant au moulin.

Le moulin fu t vendu comme bien national le 2 mai 1798.

En 1848, lors de sa mise en vente, il comportait une machine à vapeur. Le moulin à huile était doté de presses en fonte, le moulin à blé avait une paire de meules bleues d'Andernaeke de quatre pieds de diamétre et une autre paire de meules grises de la Ferté-sous-Jouarre, un grand treuil pour lever les meules, deux roues sur angle en fonte, une double chaudiére, des blutoirs mécaniques.

Il a été détruit en 1923 et remplacé par un autre bâtiment industriel en briques, haut de quatre niveaux rythmés de baies en arc surbaissé.

Au 20e siècle, le moulin appartenait qu notaire ALbert Descamps, d'Ath, et était loué à M. Carion, dont le fils et successeur fut massacré avec sa famille par des Polonais, dans les années 1930.

En 1966, le moulin était toujours actif. Depuis lors, une partie des bâtiments ont été convertis en usine de matériaux de décoration, puis en drink-market.

Jules DEWERT

<p>Moulin de Tenre<br />Moulin de Béart<br />Moulin St. Martin</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem, 20.03.2009

<p>Moulin de Tenre<br />Moulin de Béart<br />Moulin St. Martin</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem, Koolkerke

<p>Moulin de Tenre<br />Moulin de Béart<br />Moulin St. Martin</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem, 20.09.2001

<p>Moulin de Tenre<br />Moulin de Béart<br />Moulin St. Martin</p>

Foto: Padre Jeannot, 2013

<p>Moulin de Tenre<br />Moulin de Béart<br />Moulin St. Martin</p>

Foto: Jean-Pol Grandmont, 19.03.2007

Literatuur

Chartes de Saint-Martin, II, 412, n° 900 (bail de 1286)
Annalectes, XIV, 1877, p. 161 (bail de janvier 1313)
Jacques Vandewattyne, "Inventaire des moulins du Hainaut: Arrondissement d'Ath", Hainaut-Tourisme, n° 116, juin 1966, p. 106-108;
Jules Dewert, "Les moulins du Hainaut. Tome 2. Arrondissement d'Ath", Bruxelles, 1935, p. 30-32 (Annales du Cercle archéologique d'Ath, t. 21, p. 1-145);
J.-D. & J.-P. D., "Le Moulin de Tenre à Ath", dans: "Moulins en Hainaut", Bruxelles, Crédit Communal, 1987, p. 371.
Gérard Bavay, "Patrimoine et histoire des moulins en Hainaut - Inventaire descriptif" - Analectes d'histoire du Hainaut, tome XI, Mons, Hannonia, 2008.
Robert Desart, "Les Moulins à Eau du Hainaut et des Flandres", Soignies, Lemaire, 1968.
D. Dupont alias LPF, "Ath: Le projet vise à transformer un moulin en 4 appartements", ath.blogs.sudinfo.be (04.05.2012).
La Gazette d'Ath, 27.08.1848.


Laatst bijgewerkt: dinsdag 3 januari 2017
Stuur uw teksten over deze molen Stuur een (nieuwe) foto van deze molen  

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in databasezoek op provincieStuur een e-mail over molen <?=$naam?>, <?=$plaats?>homevorige paginaNaar Verdwenen Molens