Molenzorg
Grandglise (Beloeil), Henegouwen

Collectie
Verdwenen Belgische Molens
Naam

Moulin à vent de Bruyère

Ligging
route de Mons à Tournai
7973 Grandglise (Beloeil)

l'Espinette
vers Saint-Ghislain
au sud du canal


toon op kaart
Type
Staakmolen
Functie
Korenmolen
Gebouwd
1786
Verdwenen
na 1878
Beschrijving / geschiedenis

Le moulin à vent de Bruyère était un moulin à vent à farine en bois, au lieu-dit l'Espinette, le long de la route de Mons à Tournai, entre le calvaire et la chapelle, au sud du canal, un peu en retrait de la localité vers Saint-Ghislain.

Le 25 octobre 1786, octroi pour un moulin à vent à moudre grain en faveur d'Albert Frison, meunier audit village de Grandglise, "sur une partie de terrein sur la couture de l'Epinette, joignant à celle des Argilliers et à la chaussée Brunehaut au dit village", à la reconnaissance de six rasières de froment aux domaines de Hainaut.
Motif de Frison: dans ce village il n 'y a qu'un seul moulin à l'eau qui chôme pendant neuf mois de l'année pour disette d'eau, étant construit sur un petit ruisseau qui prend sa source d'une fontaine.

Guillaume-Charles, comte de Mérode et du Saint-EMpire, marquis de Westerloo, etc., baron d'Harchies et Granglise, Chambellan de S.M. l'Empereur et Roi, capitaine des grenadiers au régiment de Ligne, etc., a fait rédiger par son receveur Vigneron une requête pour avoir la préférence "alléguant que sa terre est saisie et régie par le Conseil de Hainaut (depuis 1646 les terres d'Harchies et de Grandglise sons saisies et régies judiciairement sous l'authorité du conseil du Hainaut), que s'il en avait obtenu la main levée il auroit pu veiller à l'exécution de tout ce qui peut tendre à l'avantage de ses vassaux, nommément à l'érection du moulin dont il s'agit.

Mais il a été répondu à ses allégations que la saisie de la terre de Grandglise n'a rien de commun avec la demande du suppliant et que si une fois on établissait le principe d'accorder aux seigneurs hauts justiciers la préférence pour l'érection des moulins déjà demandée par d'autres, ce seroit empêchter les particuliers de faire des découvertes pour le bien public en procurant des moulins là où ils sont nécessaires".

Riposte indigné du receveur Brogniez à Vitgneron qui a osé traiter Frison de vassal. Le comte n'a ni moulin ni le droit de banalité dans ce village ni dans les environs.

En 1789, le propriétaire Albert Frison payait une reconnaissance de six rasières au porfit de Sa Majesté.

Toujours en activité en 1878.

Jules DEWERT

Literatuur

Archives générales du royaume à Bruxelles, Conseil des Fincandes, carton 786 (octroi, 1786).
"Spécial Moulins", dans "Coup d'oeil sur Beloeil", vol. 5, n° 37, 10e année, février 1989, p. 138-191.
Jules Dewert, "Les moulins du Hainaut. Tome 2. Arrondissement d'Ath", Bruxelles, 1935 (Annales du Cercle archéologique d'Ath, t. 21, p. 1-145);
"Moulins en Hainaut", Bruxelles, Crédit Communal, 1987;
Gérard Bavay, "Patrimoine et histoire des moulins en Hainaut - Inventaire descriptif" - Analectes d'histoire du Hainaut, tome XI, Mons, Hannonia, 2008, p. 48.


Stuur uw teksten over deze molen  |  Stuur een (nieuwe) foto van deze molen
Laatst bijgewerkt: zaterdag 14 februari 2015

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in database zoek op provincie Stuur een algemene e-mail over molens vorige pagina Home pagina Naar bestaande molens