Molenzorg
navigatie Boussu, Henegouwen
Foto van <p>Moulin d'Haine<br />Moulin de Boussu<br />Moulin Turotte</p>, Boussu, Foto: Robert Van Ryckeghem, 11.09.2008 | Database Belgische molens © Foto: Robert Van Ryckeghem, 11.09.2008

Moulin d'Haine
Moulin de Boussu
Moulin Turotte

Rue du Moulin
7300 Boussu

Boussu-Haine
sur l'ancien cours de la Haine
cadastre parcelle A 3e partie n° 1556

toon op kaart
voor 1300
1901 - 3/4 april, brand
Bovenslag watermolen
Korenmolen

Beschrijving / geschiedenis

Moulin à eau au lieu-dit "Boussu-Haine" (parcelle A 3e partie, n° 1556 sur le plan cadastral de 1826).
Attesté au début du 13e siècle (cartulaire de Leuze).
Connu sous le nom de "moulin de Boussu" (carte de Ferraris, ca. 1775).
Moulin banal des seigneurs de Boussu.

Le moulin d'Haine se situe sur l'ancien cours de la Haine, à un kilomètre du centre de la localité de Boussu, section A, 3e partie, n° 1556 du plan cadastral de 1826. Il s'inscrit de cette manière dans un contexte géographique très particulier. Il s'isole en effet parmi les vastes prairies (très) humides de la plaine alluviale tandis que le village se tient prudemment sur la première petite terrasse reliée à la rive gauche de la rivière. Il s'isole également du site historique du château qui, quant à lui, se positionne contre le village tout en profitant de l'environnement facilement inondable de la plaine alluviale. Il n'est pas indifférent à cet égard que le moulin se définisse comme l'ancien moulin banal des seigneurs de Boussu.

Cela ne signifie pas pour autant que le moulin s'éloigne de tout relief car il s'inscrit sur une sorte de butte naturelle qui, depuis très longtemps sans doute, semble avoir servi de relais entre la rive gauche et la rive droite de la vallée. En transitant, par le site du moulin d'Haine, la traversée se fait de manière plus assurée car la (basse) vallée est ici plus étroite et le secteur dit "Pont d'Hain' y forme comme un relais de viabilité légèrement en relief par rapport aux étendues voisines.

Il est certain que le moulin, attesté dès le début du 13e siècle, a tiré parti de cette position particulière. Car si un moulin a pu s'installer en un tel endroit, ce ne put être le cas sans un aménagement très particulier du paysage. Au fil du temps, la Haine a en effet subi, dans ce secteur, des aménagements considérables. A cet endroit, le cours actuel, parfaitement rectiligne et bétonné sur deux kilomètres à partir de Saint-Ghislain, apparaît comme une création récente. Le moulin d'Haine se trouve ainsi au point de convergence de cette Haine "moderne", du courant des Préelles - issue probablement d'un grand fossé de drainage destiné à désengorger les prés voisins - et d'un lit ancien - lui-même déjà manifestement régularisé - qui se présente entre des talus en s'approchant du versant gauche de la vallée. Ce dernier lit est aujourd'hui désaffecté. Il est, sinon complètement artificiel, à tout le moins marqué par un souci manifeste d'aménagement. Faut-il voir cette dérivation de la Haine appelée Reauwe au moyen âge? Et quelle place tenait-il dans le jeu complexe des relations historiques entre bateliers et meuniers de la Haine? L'alternance des fonctions permettait peut-être aux meuniers de profiter de l'eau accumulée dans la dérivation - à cet effet encaissée de talus et de digues - au moment où son niveau se trouvait rehaussé pour permettre le transit des embarcations des bateliers. Il fallait ensuite remplir le segment d'aval pour permettra aux bateaux d'y passer. Et l'on mettait alors le meunier au chômage.

C'est autour d'un îlot artificiel que ce dispositif était articulé. D'un côté de l'îlot, une écluse dite "La Vanne" permettait de faire monter le niveau de l'eau dans le bief d'amont et assurait un tirant d'eau favorable à la navigation des barques qui descendaient la rivière. Cette vanne, était encadrée d'un bâtiment en forme de "porte d'eau". De cette porte subsiste aujourd'hui, de part et d'autre de l'ancien lit de la rivière, les montants en bonnes assises de pierre calcaire équarrie et ciselée. Une seconde vanne a été établie contre la porte d'eau. Un pont a ensuite été établi sur la base de tout cet ancien dispositif.

Le moulin se trouvait sur l'autre côté de l'ïle. De l'édifice proprement dit, il ne subsiste qu'une partie du pignon, contre lequel était établie la roue. Les traces de cette dernière se voient encore à la base du mur conservé. Un portique fait de grands monolithes de pierre coupait le bief d'alimentation du moulin. Des maçonneries composées de grands blocs de pierre s'y sont subsitutées.

Une petite vanne - actionnée par le moyen d'une crémaillère - est encore visible en bordure de la rue du Moulin. Son existence est probablement liée à la gestion ancienne des eaux de la Haine en général et à celle du moulin tout proche en particulier.

Le moulin est exploité par Henri Turotte jusqu'en 1888. Puis il est laissé à l'abondon avant d'être détruit par un incendie dans la nuit du 3 au 4 avril 1901.

De l'édifice du moulin proprement dit, il ne subsiste qu'une partie du pignon, contre lequel était établie la roue. Les traces de cette dernière se voient encore à la base du mur conservé. Un portique fait de grands monolithes de pierre coupait le bief d'alimentation du moulin. Des maçonneries composées de grands blocs de pierre s'y sont substituées.

Il reste des soubassements et les montants de la vanne en pierre, en bordure de l'ancien cours de la Haine.
Une petite vanne (actionnée par le moyen d'une crémaillère) est encore visible au bordure de la rue du Moulin. Son existence est probablement liée à la  gestion ancienne des eaux de la Haine en général et à celle du moulin tout proche en particulier.

Gérard BAVAY & M. CAPOUILLEZ

De Moulin de Boussu lag op de oude loop van de Haine. Het binnenwerk en het bovenslagrad zijn verwijderd. Van het molengedeelte en het sluiswerk blijven enkel nog restanten bewaard. Het vroegere molenaarshuis werd gerenoveerd.

Robert VAN RYCKEGHEM

I. Lewuillon & M. Capouillez, "A la decouverte des rues de Boussu", Boussu, 1984.
Gérard Bavay, "Patrimoine et histoire des moulins en Hainaut - Inventaire descriptif", Mons, Hannonia, 2008. (Analectes d'histoire du Hainaut, tome XI).
"Moulins en Hainaut", Mons, Hannonia / Bruxelles, Crédit Communal, 1987.
Jules Dewert, "Les moulins du Hainaut. Arrondissement de Mons", Annales du Cercle d'histoire et d'archéologie de Baudour, t. 4, 1939, p. 1-202.

Overige foto's

transparant

<p>Moulin d'Haine<br />Moulin de Boussu<br />Moulin Turotte</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem, 11.09.2008

<p>Moulin d'Haine<br />Moulin de Boussu<br />Moulin Turotte</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem, 11.09.2008

<p>Moulin d'Haine<br />Moulin de Boussu<br />Moulin Turotte</p>

Prentkaart Nels. Verzameling Ons Molenheem


Laatst bijgewerkt: vrijdag 8 mei 2015
Stuur uw teksten over deze molen
Stuur uw foto's van deze molen
  

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in databasezoek op provincieStuur een e-mail over molen <p>Moulin d'Haine<br />Moulin de Boussu<br />Moulin Turotte</p>, Boussuhomevorige paginaNaar Verdwenen Molens