Molenzorg

Binche, Henegouwen


Collectie
Verdwenen Belgische Molens
Naam

Moulin du Faubourg Saint-Paul

Ligging
Faubourg Saint-Paul
7130 Binche

Pont-d'Arcole
sur la Samme ou La Princesse


toon op kaart
Type
Onderslag watermolen
Functie
Korenmolen
Gebouwd
voor 1265
Verdwenen
na 1880
Beschrijving / geschiedenis

Le Moulin du Faubourg Saint-Paul était un moulin à eau, connu également comme "moulins jumeaux", au lieu-dit "Pont-d'Arcole", au faubourg Saint-Paul.

En 1265, Lambert de Tournai a acheté au comte de Hainaut la part d'un tiers des revenus du moulin: Au molin de Seluele a li cuens les II pars au blet de le moture. Et por le farine VIII rasières de farine. Si est parceniers à ce molin encontre le conte Lambers de Tornai.
Se muelent tout cist molin a tel fuer k'il est dit dou premier molin (1)
En 1493, le charpentier Arthur Dessars effectue des réparations au toit "d'estraing" du moulin Saint-Paul (2).

Quelque peu endommagé vers 1539-1540, le moulin fut réparé et les fossés furent notablement agrandis par Jehan Giston, Estienne Candelle, Herman Libert, Jehan de Vellereille, Gillot Guillau et Foellien de Tour.

Le compte du Domaine signale en 1560 : "Le moulin de Saint-Paul, bruslez à la prinse et ruyne de Binch advenu le XXII juillet XVCLIIII quy se passe à ferme de trois ans. Pour ce qu 'il est n 'est encoir ree'diffiez, icy ...néant" (3).

Il fut rebâti vers 1570, le compte du Domaine de 1572 signale que Jehan Hébrant est meunier du moulin Saint-Paul nouvellement réédifié (4). Alimenté par un bief ou "faulx rieu" (1575).

Les Français brûlèrent de nouveau le moulin lors du siège de 1578. Le fermier du moulin était alors Mathieu Hosteau (5).

En 1609 Pierre Meurant commençait son bail de trois ans (6), il succédait à Thomas Mathon (7).

Associé à une brasserie en 1635.

En décembre 1640 Charles Duchâteau, maître charpentier et maçon effectue un travail aux harnats du moulin et a chargé les tournants au dessus dus à la rupture d'un pied... " (8).

En 1703, propriété de la veuve de Jean Bourlard.

Mr de Haussy, propriétaire, avocat, sénateur de Fontainel'Evêue, gouverneur de la Banque nationale de Belgique acheta le moulin Saint-Paul cadastré sect. C 55a.

Le 20-3-1838 Maximilien Goffaux, cafetier et François Wabrecq (Halbrecq), meunier du moulin Saint-Paul, achètent un terrain sis à Battignies tenant à la rue des Pastures, à la maison Blairon, à la blanchisserie appartenant au vendeur, Fidèle Pourbaix, propriétaire et brasseur à Binche (Beau-père de M. Goffaux).

Le 20-7-1844, le propriétaire Mr. de Haussy demande l'autorisation d'éablir une machine à vapeur dans son moulin mû par l'eau. Cette machine fera mouvoir les trois tournants qu'il fit bâtir à neuf en 1843 et suppléra dans les temps de sécheresse àl'insuffisance de la force motrice du cours d'eau. Une enquête commodo-incommodo eut lieu le 30-8-1844.

Un arrêté du 2-11-1844 l'y autorisa. Il louait son moulin à Françis Walbrecq. L'usine ne semble pas avoir réondu àl'attente de son propriétaire, elle est laissé àl'abandon: "Attendu que Mr de Haussy ne tient pas compte de l'invitation qui lui a été faite le 2 juillet 1856 par le Collège des bourgmestre et éhevins afin de faire effectuer les travaux urgents et indispensables aux arcades de son moulin sis Faubourg Saint-Paul et qui se trouvent dans un éat qui menace ruine et la sûreté publique" (9).

Françis-Philippe de Haussy décéda en 1864. L'usine est toujours à l'abandon bien qu'un chassereau indique que le moulin est loué à Mr Danneau-Navez. En situation d'insalubrité grave en 1869 après 20 ans d'inactivité.

Le conseil communal du 22-3-1869 prit des mesures pour supprimer le barrage qui entravait l'éoulement des eaux de la Samme , car les eaux ne passaient plus au bief de décharge, ce qui rendait les eaux insalubres (10).

Le 8-3-1879, Charlotte de Haussy, épouse Emmanuel de Prelle de la Nieppe; Jenny de Haussy, épouse Barthel, demeurant à Charleroi; Edouard de Haussy, propriétaire à Bruxelles et Alex de Haussy, épouse Emmanuel Demeure, de Bruxelles vendirent pour 7.500 francs, à François Sebille-Pollet, tanneur et corroyeur de Binche: "Un moulin à eau et dépendances, sis à Binche près de la porte Saint-Paul avec une maison, rue Saint-Paul, résultant de l'action de l'huissier Gaillard, de Binche, du 30-7-1843" (11). Le moulin fut transformé en moulin à tan.

Les derniers vestiges du moulin du Faubourg Saint-Paul se rattachent au contexte hydrographique du ruisseau dit "Samme" ou "La Princesse". Ce cours d'eau trouve ses sources à l'est de Binche sur le versant d'un talus qui marque la séparation, vers l'est, avec les deux sillons des sources de la Haine mais également, vers le sud-est, avec le bassin de la Sambre.

La Princesse regroupe ainsi divers ruisseaux venus de Buvrinnes, Epinois et Ressaux avant de décrire un large méandre qui détache le promontoire à partir duquel s'est développée la ville de Binche.
La Princesse coule ainsi sur le flanc est de la ville, à hauteur du faubourg Saint-Paul, à deux pas de la pointe de l'enceinte médiévale et donc à proximité de l'ancien château comtal.
C'est là que se trouvent les vestiges du moulin.

Ceux-ci consistent en une suite de quatre arches posées sur des montants en pierre calcaire équarrie et ciselée. Des arcs en pierre, de même apparence, les couvrent. Ces arches forment un pont qui permet à la rue dite Faubourg Saint-Paul de franchir la rivière.

A l'heule actuelle, le cours d'eau ne passent plus sous ces arches et le seuil de ces dernières ne montre plus la dénivellation d'un pont barrage.

Placé au pied de l'enceinte de la ville, le moulin du Fauborg se rattachait immanquablement à l'ancien  système de défense. Celui-ci s'appuyait notamment sur l'eau provenant du ruisseau La Princesse  pour provoquer, sans doute pas le biais du barrage du moulin, une inondation dans la fossé oriental de la ville. C'est ce que montre le plan de Deventer vers 1550. Le pont-barrage avait probablement cette première fonction. Il devait également servir à relever les eaux destinées à alimenter le moulin voisin. La base du mur établi perpendiculairement vers la droite du pont-barrage appartient peut-être au même dispositif. Le plan de Deventer montre un dédoublement du cours de la rivière à cet endroit. Ce dédoublement est également l'indice très probable de la présence d'un moulin.

Le bouleversement actuel de ce secteur de la ville empêche d'identifier d'autres vestiges de l'ancienne installation hydraulique. Plusieurs entreprises nées de la Révolution industrielle se sont implantées sur le même site contribuant encore de cette manière à en masquer l'allure ancienne.

(1) Devillers L. Cartulaire des rentes et cens dus au comte de Hainaut, t.l, Mons, 1873.
(2) Archives générales du Royaume à Bruxelles (AGR), Chambre des Comptes (C.C.), 8854.
(3) A.G.R. - C.C. 8920.
(4) A.G.R. - C.C. 8930.
(5) A.G.R. -C.C. 8937.
(6) A.G.R.- C.C. 8966.
(7) A.G.R.-C.C. 8963
(8) A.G.R. - C.C. acquits de Lille, ré. 1733.
(9) A.G.R.-C.C. 9097.
(10) Archives de la ville de Binche, 01-00-01-12.
(11) Archives de la ville de Binche, 01.00.01.12.

A. GRAUX, Paul DEMARET & Gérard BAVAY

Literatuur

Devillers L. Cartulaire des rentes et cens dus au comte de Hainaut, t.l, Mons, 1873.
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambre des Comptes, n° 8854.
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambres des Comptes, n° 8920.
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambres des Comptes, n° 8930.
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambres des Comptes, n° 8937.
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambres des Comptes, n° 8966.
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambres des Comptes, n° 8963
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambres des Comptes, acquits de Lille, n° 1733.
Archives générales du Royaume à Bruxelles, Chambres des Comptes, n° 9097.
Archives de la ville de Binche, 01-00-01-12.
Archives de la ville de Binche, 01.00.01.12.
A. Graux, "Binche, des métiers et des hommes. Contribution à l'histoire économique de Binche", Revue de la Société d'archéologique et des amis du musée de Binche, n° 16, 1998.
G. Bavay (coord.), "Patrimoine et histoire des moulins en Hainaut - Inventaire descriptif", Analectes d'histoire du Hainaut, tome XI, Mons, Hannonia, 2008.
"Moulins en Hainaut", Mons, Hannonia / Bruxelles, Crédit Communal, 1987.

Stuur uw teksten over deze molen  | 
Stuur uw foto's van deze molen
  
Laatst bijgewerkt: zondag 8 maart 2015

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in database zoek op provincie Stuur een algemene e-mail over molens vorige pagina Home pagina Naar bestaande molens