Molenzorg

Dergneau (Frasnes-lez-Anvaing), Henegouwen


Collectie
Verdwenen Belgische Molens
Naam

Moulin Lefebvre

Ligging
Chaussée Leuze-Renaix
7912 Dergneau (Frasnes-lez-Anvaing)
toon op kaart
Type
Staakmolen
Functie
Oliemolen, korenmolen
Gebouwd
1793-1794
Verdwenen
1914-1918, deels ontmanteld / 1927, sloop
Beschrijving / geschiedenis

Le moulin fut construit en 1793-1794 sur le diverticulum Leuze-Renaix.

Le 21 octobre 1793, octroi en faveur de Joseph Defruitier, qui occupe en bail le tordoir de Saint-Sauveur et doit le quitter en septembre 1792, pour un moulin à vent à tordre huile à Dergneau, sur une partie de terre lui appartenant, entre le nouveau pavé partiqué entre Leuze et Renaix, où fut ci-devant le Calvaire de Cambron, au dit lieu, à charge de cinq rasières de froment payable en argent à Mons.

Le propriétaire, M. Lefebre, était fermier sur le même axe, au lieu-dit Quesnoy (qui devient plus tard le quartier de la station: rue de la station).

Plus tard, le moulin fut déplacé face à la ferme que l'arrière-arrière-grand-père de Léon Lefebre avait bâtie sur la chaussée Leuze-Renaix, mais la proximité des bois empêchait le vent d'ouest de faire tourner correctement les ailes.

Il fut alors à nouveau déplacé, sur une butte devant la ferme située également le long de la chaussée Leuze-Renaix.

Le moulin fut déménagé sans être démonté, et ce à l'aide de rouleaux que l'on plaçait sous l'édifice qui glissait ainsi sur des troncs d'arbres. Il fallut pour cette opération l'aide de 42 hommes pendant 6 semaines, le plus difficile étant de maintenir le moulin en équilibre.

Lors de la Première Guerre mondiale, le moulin servait de tour de guet. En 1916, les troupes allemandes démontèrent deux des ailes. Au mois de novembre 1918, les Écossais libérèrent en compagnie des Anglais, la région. L'hiver étant rude, ils brûlèrent du bois du moulin.

En 1921-1922, il fut vendu au propriétaire d'un moulin de Flandres trois jeux de meules et en 1927 ce fut la démolition totale de ce vestige d'un temps passé.

Le moulin possédait donc au moins trois jeux de meules. C'était un moulin sur pivot à socle fermé. On trouvait quatre portes dans le torenkot, afin de n'être jamais gêné par les ailes.

Jules DEWERT

Literatuur

Archives privées
Interview personnel.
Ph. Vandermaelen, "Dictionnaire géographique de la province de Hainaut", Bruxelles, 1833.
Jules Dewert, "Les moulins du Hainaut. Tome 2. Arrondissement d'Ath", Bruxelles, 1935 (Annales du Cercle archéologique d'Ath, t. 21, p. 1-145), p. 55.
"Moulins en Hainaut", Bruxelles, Crédit Communal, 1987.
Gérard Bavay, "Patrimoine et histoire des moulins en Hainaut - Inventaire descriptif", Mons, Hannonia, 2008. (Analectes d'histoire du Hainaut, tome XI), p. 109.

Stuur uw teksten over deze molen  | 
Stuur uw foto's van deze molen
  
Laatst bijgewerkt: vrijdag 6 februari 2015

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in database zoek op provincie Stuur een algemene e-mail over molens vorige pagina Home pagina Naar bestaande molens